Contact

PAB_retouche2Moi, ma vie, mon œuvre
Sans humour, rien n’est possible. La vie ne vaut pas la peine d’être vécu.
Venez ici en paix, vous y serez bien reçu et peut-être recevrez-vous la lumière… ou passez votre chemin. Il est encore temps.

Pour me contacter :

  • Vous êtes un recruteur, appelez moi sur le +33 (0)6 50 40 72 84,
  • Vous êtes un Geek et vous pensez avoir plus d’expérience que moi sur ces sujets alors venez discuter avec moi sur Twitter, sur un salon ou à la terrasse d’un café. Cela me fera très plaisir d’échanger sur cette matière en constante évolution,
  • Vous êtes un manager, ou un pair, et vous voulez partager sur ces magnifiques sujets qui régissent la vie de l’entreprise, suivez le même chemin que mes étudiants,
  • Vous êtes un étudiant que je fais (ou que j’ai fait) souffrir en cours, utilisez le canal de l’école ou pedro (point) abrantes (at) free (point) fr

Mais pas de pub. C’est inutile.

Merci à mon jumeau pour son aide et l’inspiration qu’il a contribué, sans s’en rendre compte, à m’insuffler depuis des mois.


 

La meilleure définition que j’ai trouvé pour me décrire se trouve dans le livre Innovation Frugale, page 281 :

« Les entrepreneurs sont des hyperactifs qui construisent des rêves à partir de leurs frustrations. L’adversité alimente leur créativité. Au contraire des scientifiques, ils créent des solutions révolutionnaires par pure nécessité (personnelle). Il remarque que les entrepreneurs frustrés pensent et se comportent comme des experts des problèmes, et les saisissent intégralement à bras-le-corps avec leur ingéniosité et leur ténacité, prêt à tout apprendre. »

Entretien entre Jacques BRISTOL et Navi RADJOU 25 Aout 2014

A l’inverse, dans la plupart des grandes entreprises de secteurs bien établis, les managers auto-satisfaits se comportent comme des « experts des solutions », et cherchent à utiliser  tout ce qu’ils savent déjà, ou à créer des besoins pour des solutions qu’ils détiennent déjà. Ils sont mal préparé à désapprendre.

Liz Wiseman, une experte du leadership classée au thinkkers50 raconte :

« Les entrepreneurs inexpérimentés sont des néophytes avec des cerveaux comme des éponges qui absorbent rapidement les nouvelles connaissances , alors que les cadres expérimentés ont tendance à fonctionner comme si leur cerveau était en Téflon : les nouvelles connaissances glissent dessus. »

Les néophytes, toujours frustrés et infatigables, vivent selon l’adage de Steve JOBS :

« Soyez insatiables, soyez fous. »

Il est temps que les grandes entreprises commencent à inculquer cet état d’esprit à leurs propres cadres.

Entretien entre Liz WISEMAN et Navi RADJOU 18 Aout 2014

Pour apprendre à transformer l’adversité en opportunité, les Goliaths de l’économie traditionnelle doivent travailler avec les Davids numériques comme avec des alliés et non des ennemis.

Je suis un David
Et vous ?

Mais comprenez-vous seulement ce que cela veut dire ?

Laisser un commentaire